Temps de vie

Essentiel, non ?

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 8 août 2018

Solitude

Ce soir, j'ai donné mon premier cours au Puerto.... Moment de fierté même si comme je m'y attendais, je ne suis pas entièrement satisfait de ma gestion du cours. Malgré les retours positifs des élèves et leur envie de me revoir... Mais cette nuit, je n'ai personne avec qui partager ce moment.... Une maison vide et pas une personne qui me pose la question....

mardi 22 mai 2018

Ma chambre

J'ai dormi dans ma chambre... Cette nuit après deux ans sans pouvoir le faire, j'ai dormi dans mon lit, dans ma chambre, dans ma maison... Arriver dans cette maison, ma maison, a été une étape si particulière que je vis quasiment en silence, mais qui au fond de moi m'apaise doucement. Pouvoir enfin, utiliser cette pièce qui me semblait si loin d'accès, un autre moment vécu quasi solitairement dans sa joie. Instant que j'ai pu partagé avec mon fils qui a compris à quel point c'était important pour moi. Même l'achat du lit a été difficile, mais je ne voulais plus rien lâcher, c'était le jour même ou rien.

samedi 28 mai 2016

42

42 ans et ce n'est guère mieux.... Je ne sais pas où je vais...

mercredi 27 mai 2015

41

41 ans aujourd'hui et l'impression d'être cerné...

vendredi 6 septembre 2013

Adieu gros matou

Aujourd'hui un petit Nuage est parti rejoindre les cieux....

mercredi 30 mai 2012

Serait-ce ?

Bon ben... bonheur quoi ! Des week-ends sans fin entre sentiments et amitiés, entre danse et sport. Des journées qui confirment certaines intuitions et qui apaisent. Combien de temps cela peut durer ? Peu importe maintenant, car s'il y a une fin de parcours, elle sera nécessairement douloureuse, mais ce sera pour une bonne raison. Pour l'heure cela n'y ressemble pas... Aujourd'hui, un mois...

vendredi 18 mai 2012

Il pleut ...

L'impression de n'être qu'une m....

jeudi 17 mai 2012

Coisas simples

Un jour, je vivrais une relation simple.

lundi 23 avril 2012

... (la suite)

Allez, hop ! Hop ! Un grand sourire en guise de maquillage et c'est reparti ! Après ce n'est rien, il fait beau, de la musique dans la tête, des torsions au bout des mains, et du mouvement plein les pieds ! Enfants, danse, aïki ! Le reste n'est qu'illusion. J'ai décidément beaucoup trop d'imaginations. Garder la tête froide en toute circonstance, la passion c'est mal. Comme il y a toujours quelque chose qui ne colle pas, à quoi bon se mettre à nu ?

Hier, ma fille a eu neuf ans. Petit bout de femme qui se construit. Ses manières, ses prérogatives, elle s'affirme et elle est belle !

dimanche 22 avril 2012

...

Ça fait mal bordel !!!

dimanche 15 janvier 2012

La boucle

Oui, parfois l'impression de tourner en rond... Je reviens toujours au même point, en essayant de grappiller à la vie un peu de plaisir et d'amusements. Mais elle est drôlement forte pour vous offrir des leurres et n'oublie pas de vous ramener à la réalité. Tout de même, qu'ils sont bons ces rêves.

mercredi 30 novembre 2011

Vivre

Mes enfants, ma raison de vivre. L'aïkibudo et la salsa mes plus parfaites maîtresses...

mercredi 23 novembre 2011

Ouragan

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire d'Hugo, mon fils. 10 ans. Je me suis réveillé en y pensant. Me demandant comment, entre autres, le lui fêter. Des tas de questions d'ordre pragmatique ont surgi venant de nulle part et des souvenirs de sa naissance. Et puis dans la journée, un coup de fil de sa maman qui voulait lui souhaiter un bon anniversaire. Là, me suis retrouvé comme un con, ne sachant pas s'il fallait dire quelque chose de particulier, rire, pleurer, à ce moment pas si lointain sur lequel sont passés des milliers d'autres moments qui l'ont éloignés, ce moment exceptionnel où j'ai tenu mon fils pour la première fois dans mes bras. Ce moment fort partagé avec sa maman, de sa venu dans notre monde. Le même enfant, la même fierté, tout cela divisé. Cela fait plusieurs années que nous sommes séparés, mais c'est la première année où je me sens dans ma vie, c'est peut-être cela qui fait que je n'y pense que maintenant. Bouleversant.

mercredi 9 novembre 2011

Ben non !

Ce blog qui a été fermé pendant deux jours et devait l'être pour un temps indéfini, voir définitivement, ne l'est plus. La raison qui m'a amené à le rendre inaccessible, est que je me suis aperçu que sur l'un des posts il y avait un commentaire qui m'a fait me poser plein de questions. Notamment, je me suis demandé si j'avais vraiment le droit de m'en servir comme exutoire à mes pensées négatives. Car finalement, je pouvais blesser des gens. Cela pouvait irriter. Et puis, comme je suis le seul maître à bord, je me permets parfois de supprimer certains posts, pour tout plein de raisons. Parfois le texte ne me plaît pas, parfois je le sens parfaitement idiot, parfois aussi parce que je crois qu'ainsi je ne blesserais plus ou encore, parce que je me suis trompé et que cette erreur il me déplaît de la laisser publique. J'ai dé-publié tout un tas de textes, même de jolies textes car de jolies moments, mais la tournure que prend parfois ma vie, me les rend douloureux.

Cela génère donc parfois des commentaires difficiles à lire. Car ils me semblent injustes. Mais étant de nature à considérer que la justice n'est qu'une invention de l'homme, je me suis dit, que le monde, enfin les quelques lecteurs occasionnels de ce blog, avaient le droit de dire ce qu'ils avaient envie, et pour les autres de lire ce que certains pensent de moi. Car bien évidemment, je suis emplie de défauts. D'immaturité, d'égocentrisme, de pleurnicherie aiguë, parfois de vantardise, incapable de voir l'amour que l'on m'offre, et en plus avec tout ça et bien d'autres choses, je ronfle ! Alors, oui, je vais laisser ce blog poursuivre son chemin. J'ai continué à désactiver des posts. Si les commentaires disparaissent avec, nafout ! D'ailleurs, je n'ai jamais supprimé de commentaires, sauf les spams (je devrais peut-être les laisser aussi, au cas où un spammeur se plaint). Ainsi, en laissant ce site en vie, les gens pourront lire ce que je suis et pas qu'en prenant mon point de vue. En même temps, si ça emmerde, ben... faut pas lire ! Je tâcherais tout de même de moins pleurnicher sur mon petit sort... mais avouer que ce serait idiot puisque le sujet ce blog, c'est ma petite vie.... enfin, ma petite mort.

Lâcher vos comms si vous le souhaitez, et si vous estimez que j'en vaux la peine (n'y voyez là aucune forme de narcissisme, mais avouez que si vous êtes là, c'est bien pour lire mes conneries). Soyez plein d'amour, de pitié, de haine, peu importe, venez comme vous êtes, comme dirait Oncle Burger, c'est gratuit ! Mes réponses sont aussi gratuites et parfois gratinées, alors ne vous plaignez pas si j'offre ma tournée ! ;)

vendredi 21 octobre 2011

Ben m... !

J'ai maintenant plus de 37 ans et pour la première fois de ma vie, je me suis trouvé beau... Cela ne veut pas dire pour autant que je le sois, mais je me suis trouvé beau. Et pas juste l'espace de quelques secondes, le temps de prendre un autre angle. Non, je me suis accepté et je n'ai regardé que ce qui me semblait séduisant. Dingue ...

mardi 11 octobre 2011

Incurable

Je suis définitivement, irrémédiablement, un incorrigible gamin ! Un simple jeu est capable de me rendre heureux ou irascible....

mardi 27 septembre 2011

La vie est un long fleuve tranquille

Il me semble que j'ai déjà emprunté ce titre, mais toute l'ironie de cette affirmation me plaît toujours autant. Toute la vérité qu'elle recèle aussi. A échelle humaine on ne peut s'imaginer que la vie soit toujours aussi limpide. Dans les mauvais moments, elle m'a rassuré. Dans les moments plus positifs, elle me rappelle que je ne vis rien d'extraordinaire. Mais que c'est bon ! Oui, c'est bon de vivre des choses légères et belles, même si l'instant d'après tout peut basculer... mais ce n'est rien que de l'ordinaire....

mardi 13 septembre 2011

Enfants adorables !

Hier, nous sommes allés aux courses. Sans que je ne leur demande rien, ils ont sorti les produits du chariot pour le passage en caisse. Et moi, je les regardais faire. Des amours !

jeudi 8 septembre 2011

Viande

Aujourd'hui au retour vers la maison, 6 km après le péage de Toulouse Sud, un camion brusquement se déporte sur la voie centrale. Warning. Le véhicule devant obligé de se déporter sur la 3ème voie. Sur la première des traces de pneu, un morceau de viande... et quelques mètres plus loin : un corps. Celui d'un homme étalé tout le long de la première voie, Un bras blanc tendu. Une tête inerte sans traits. Un t-shirt noir déchiré. Un corps sans vie, déjà plus que viande, encore un peu humain. Je ne m'arrête pas, déjà du monde et pas le courage d'affronter ça. Tout va trop vite. C'était sûrement un piéton. Un camion a du le percuter vue la violence. D'ailleurs il y en a deux arrêtés un peu plus loin. Alors je roule. Je pense au dojo et à la bêtise qui y règne en ce moment. Dérisoire. Des gens se battent pour un morceau de tatami et là ce corps git... mort. Tout le monde roule plus lentement. J'éteins la radio avant de me raviser quelques instants plus tard et de me décider d'écouter radio Trafic. La seule info :"un bouchon 6 km après le péage de Toulouse Sud..."

vendredi 26 août 2011

La fin est proche

Ce blog a failli être rayé du net il y a quelques heures, sur un coup de tête.... Et, il va certainement être supprimé après de nombreuses réflexions. Au mieux, il va fondre comme peau de chagrin et cet article risque d'être le dernier... Au final, à quoi bon tout ceci ? A part se mettre à nu et se sentir ridicule, que m'apporte-t-il ? Un condensé de bien des choses qui foirent. Il est même possible que je supprime mon compte FB. Je crois que le fait que je laisse pousser ma barbe et fait bien partie du même processus : besoin d'effacer mes traits, de cesser de plaire. A prendre ou à laisser.

- page 1 de 6