mercredi 23 novembre 2011

Ouragan

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire d'Hugo, mon fils. 10 ans. Je me suis réveillé en y pensant. Me demandant comment, entre autres, le lui fêter. Des tas de questions d'ordre pragmatique ont surgi venant de nulle part et des souvenirs de sa naissance. Et puis dans la journée, un coup de fil de sa maman qui voulait lui souhaiter un bon anniversaire. Là, me suis retrouvé comme un con, ne sachant pas s'il fallait dire quelque chose de particulier, rire, pleurer, à ce moment pas si lointain sur lequel sont passés des milliers d'autres moments qui l'ont éloignés, ce moment exceptionnel où j'ai tenu mon fils pour la première fois dans mes bras. Ce moment fort partagé avec sa maman, de sa venu dans notre monde. Le même enfant, la même fierté, tout cela divisé. Cela fait plusieurs années que nous sommes séparés, mais c'est la première année où je me sens dans ma vie, c'est peut-être cela qui fait que je n'y pense que maintenant. Bouleversant.

vendredi 21 octobre 2011

Ben m... !

J'ai maintenant plus de 37 ans et pour la première fois de ma vie, je me suis trouvé beau... Cela ne veut pas dire pour autant que je le sois, mais je me suis trouvé beau. Et pas juste l'espace de quelques secondes, le temps de prendre un autre angle. Non, je me suis accepté et je n'ai regardé que ce qui me semblait séduisant. Dingue ...

mardi 11 octobre 2011

Incurable

Je suis définitivement, irrémédiablement, un incorrigible gamin ! Un simple jeu est capable de me rendre heureux ou irascible....

mardi 27 septembre 2011

La vie est un long fleuve tranquille

Il me semble que j'ai déjà emprunté ce titre, mais toute l'ironie de cette affirmation me plaît toujours autant. Toute la vérité qu'elle recèle aussi. A échelle humaine on ne peut s'imaginer que la vie soit toujours aussi limpide. Dans les mauvais moments, elle m'a rassuré. Dans les moments plus positifs, elle me rappelle que je ne vis rien d'extraordinaire. Mais que c'est bon ! Oui, c'est bon de vivre des choses légères et belles, même si l'instant d'après tout peut basculer... mais ce n'est rien que de l'ordinaire....

mardi 13 septembre 2011

Enfants adorables !

Hier, nous sommes allés aux courses. Sans que je ne leur demande rien, ils ont sorti les produits du chariot pour le passage en caisse. Et moi, je les regardais faire. Des amours !

jeudi 8 septembre 2011

Viande

Aujourd'hui au retour vers la maison, 6 km après le péage de Toulouse Sud, un camion brusquement se déporte sur la voie centrale. Warning. Le véhicule devant obligé de se déporter sur la 3ème voie. Sur la première des traces de pneu, un morceau de viande... et quelques mètres plus loin : un corps. Celui d'un homme étalé tout le long de la première voie, Un bras blanc tendu. Une tête inerte sans traits. Un t-shirt noir déchiré. Un corps sans vie, déjà plus que viande, encore un peu humain. Je ne m'arrête pas, déjà du monde et pas le courage d'affronter ça. Tout va trop vite. C'était sûrement un piéton. Un camion a du le percuter vue la violence. D'ailleurs il y en a deux arrêtés un peu plus loin. Alors je roule. Je pense au dojo et à la bêtise qui y règne en ce moment. Dérisoire. Des gens se battent pour un morceau de tatami et là ce corps git... mort. Tout le monde roule plus lentement. J'éteins la radio avant de me raviser quelques instants plus tard et de me décider d'écouter radio Trafic. La seule info :"un bouchon 6 km après le péage de Toulouse Sud..."

vendredi 26 août 2011

La fin est proche

Ce blog a failli être rayé du net il y a quelques heures, sur un coup de tête.... Et, il va certainement être supprimé après de nombreuses réflexions. Au mieux, il va fondre comme peau de chagrin et cet article risque d'être le dernier... Au final, à quoi bon tout ceci ? A part se mettre à nu et se sentir ridicule, que m'apporte-t-il ? Un condensé de bien des choses qui foirent. Il est même possible que je supprime mon compte FB. Je crois que le fait que je laisse pousser ma barbe et fait bien partie du même processus : besoin d'effacer mes traits, de cesser de plaire. A prendre ou à laisser.

mercredi 17 août 2011

Te regalo

jeudi 28 juillet 2011

Baby, I'm a fool

"Baby, I'm a fool who thinks it's cool to fall in love..."

Fichier audio intégré

dimanche 15 mai 2011

Contracté ?

Cervicales douloureuses, épaules dures comme du bois, pectoraux atomisés par des coups de poings, dos tendu, chevilles fatiguées... A part ça, suis complétement détendu, non ?

jeudi 28 avril 2011

Mon fils

Je demande à mon fils de sortir le linge de la machine à laver et de le poser afin que je l'étende. Il n'a rien trouvé de mieux à faire que de l'étendre lui-même, soit disant parce qu'il n'avait rien d'autre à faire... Les enfants sont vraiment désobéissants de nos jours !

samedi 23 avril 2011

Craquer

J'ai été à deux doigts de craquer en ayant ma fille au bout du fil pour lui souhaiter un bon anniversaire... Princesse, je t'aime vraiment très fort ! Ton rire est la plus belle récompense que tu puisses m'offrir.

lundi 18 avril 2011

Sozinho

Fin de semaine de folie !

Il y a des fins de semaine pour lesquelles on se demande où l'on puisse toute cette énergie. Vendredi, réveil à 6h15, dans la journée travaille sur le toit d'un camion sous le soleil, ponçage et jointure. Plus de 6 heures de route et un tournoi de poker qui me mène à un coucher vers 1h00 du mat.

Samedi matin, debout à 7h30, 1 heure de route, entraînement d'aïkibudo de 9h00 à 13h00, avec de nombreux randoris que j'enchaîne sans repos. Part de pizza en roulant pour rejoindre un autre entraînement à une heure de route. Et de 14h15 à 16h00 entraînement correct et corsé. Le cadeau du neveu, un petit tour chez lui pour lui souhaiter un bon anniversaire. Vers 19h00 à la maison, tournoi de poker en ligne. Au lit vers 23h30.

Debout le lendemain à 6h15. Deux heures et quart de route vers Frontignan. Nouveau stage d'aïkibudo. Je transpire du début à la fin alors que cela ne m'arrive pas souvent. Travail sérieux et intense. Les techniques qui me sont portées par le maître le sont de manière appuyée. Mais j'aime ça ! Un vrai travail durant lequel j'arrive à percevoir les instants où je pourrais m'en sortir. Je l'ai fait une fois sans faire exprès (une mauvaise compréhension de la demande formulée) et j'ai eu droit à un sermon. Retour après 2h40 au restaurant, donc de nouveau 2h15 de route. Un petit mousseux à Mirepoix avec Nicolas et un retour au bercail satisfait !

Satisfait d'avoir pu enchaîner tout le programme prévu. En tirant sur la corde et m'apercevoir que je l'encaisse bien. Même s'il y a bien plus dur que ça, évidemment !

samedi 9 avril 2011

Baume au coeur, bobos au corps

Je me suis retrouvé seul ce matin à l'entraînement... En fait, c'était très bien ainsi, j'ai travaillé seul et revu tous les katas : bonne suée. Et cette après-midi, daïto chez Thierry. J'ai fait une chose que je ne fait jamais car il est facile de rentrer dans le jeu de la confrontation et de se blesser de manière idiote. Mais aujourd'hui, j'en avais besoin : mettre mon corps en danger, pour prouver je ne sais trop quoi à mon ego meurtri. Thierry en a profité pour me transmettre ses connaissances en sutemi : 3 mauvaises chutes (ma faute car mauvaise gestion) mais j'y suis allé de bon cœur quand ce fut mon tour de pratiquer et j'ai emmagasiné de la technique.

Idiot cette corrélation : besoin de se faire mal pour se sentir bien...

mardi 1 mars 2011

En t'attendant

Écoute en boucle...

Fichier audio intégré

Musique : Mélanie Laurent - En t'attendant

samedi 26 février 2011

Mon père

J'aurais tant aimé lui donnait ce dont il rêve... Difficile d'être un fils et de ne pas apporter ce qu'il espère.

mardi 27 avril 2010

Tenir

"Rien que dans tes yeux, ça ne va pas. Accroches-toi tu vas t'en sortir..." Merci Yao, saltimbanque surgi de nul part.

dimanche 11 avril 2010

Contact

Samedi matin, premier stage de karate contact avec Monsieur Valera. Finalement, je ne m'en suis pas trop mal sorti. Un mollet qui tire encore le lendemain, des jambes pas franchement fraîches et juste un bleu au niveau du coude. En tout cas... ça m'a sacrément plu ! Le bonhomme évidemment, qui m'a gratifié d'un mawashi à la tête par derrière mais tout en contrôle, alors que je finissais de boire. Je n'ai vu le coup qu'à la dernière seconde, et étrangement je l'ai pris pour un compliment. Ben oui, il me semble que l'on a généralement, pas vraiment envie de faire mumuse avec un gars que nous n'apprécions pas. Ce n'est pas en une heure qu'il a pu se faire un avis sur moi, mais bon : premier contact. Après, je peux tout aussi bien me dire qu'il voulait juste me montrer qu'il fallait toujours se tenir prêt et qu'à ce compte j'ai manqué de vigilance (de toutes les façons avec tout les coups que j'ai pris à cause de mes mauvaises gardes... encore du chemin) mais là encore, il aurait pris le temps de me le faire remarquer. Bref.. ça c'est la petite chose qui me restera de cette rencontre. Sinon, un stage comme j'aimerais en suivre plus souvent, avec un gars qui ne se prend pas la tête. A tel point que nous avons l'impression d'avoir à faire à notre maître de tous les jours. Et puis, techniquement, j'ai l'impression d'avoir vu tellement de choses (en fait il ne va pas m'en rester autant que ça, mais s'pa grave !) qu'à chaque fois que j'y repense : paf ! Mais oui, ça aussi !

Un super moment.

dimanche 28 mars 2010

YHWH

Dieu s'est inventé à l'homme. Ainsi l'homme peut prier afin de se sentir moins seul. Il peut se tourner vers lui quand l'espoir faiblit et qu'il se sent écrasé par le poids de la souffrance. Il donne aussi un sens à sa vie et offre le renouveau là où il n'y a que promesse de néant. Il réconforte par sa simple présence lorsque autour de soi, plus rien n'est assez fort pour décrire le vide. La vie devient plus réconfortante car il lui donne un sens. Il a cette force de nous donner une existence alors que, bien que nous ayons nos deux pieds encore posés sur terre, nous sommes déjà poussière... Malheureusement pour moi, je n'y crois plus.

- page 2 de 8 -